Des guerriers chippewas

Des guerriers chippewas

Cavalier King Charles Spaniel

Historique du Cavalier King Charles

Historique du Cavalier King Charles



Pendant de nombreux siècles,
les petites races d’ Epagneul ont été populaires en Angleterre. Au XIe siècle,
sous le règne du roi Canut, il était illégal de chasser avec un chien qui ne
pouvait pas passer par un trou de 11 pouces de diamètre. En conséquence, la
«naissance» de l'Epagneul nain en Angleterre. Quelques siècles après les  Epagneuls nains sont devenus populaires comme
chiens de compagnie, en particulier pour la famille royale. Le roi Charles II a
promulgué un édit qui empêchait même d'interdire l'entrée de l'Epagneul King
Charles dans un lieu public, y compris le Parlement.




Au fil du temps, les
épagneuls nains ont été remplacés en popularité par les chiens d'origine
asiatique, comme les Carlin . Le King Charles Spaniel a été croisé avec ces
chiens, et le résultat est le King Charles Spaniel d'aujourd'hui, avec le nez
plus court et écrasé.





La race
connut un tel succès que pour la protéger de croisements mal venus, le Toy
Spaniel Club fut fondé en 1886 pour établir divers principes et reconnut
officiellement le king charles. Il fut également décidé que son nom serait
différent en fonction de ses couleurs. Ainsi les unicolores furent nommés
rubis, les noirs et feu king charles, les tricolores prince charles et les
orange et blanc devenaient blenheim. En 1903, la confusion est telle au Kennel
Club, qu'il fallait donner un nom non plus par la couleur mais par la
morphologie. Le roi Edward VII intervient et la dénomination historique de King
Charles est retenue.